04/07/2015 – Chick Corea, Herbie Hancok – Paris

olympiaQuand Chick Corea et Herbie Hancok sont de passage à Paris juste pour la journée et se produisent en spectacle qui plus est à l’Olympia, il ne faut pas hésiter, il faut y aller voir et écouter. C’est donc ce qu’a fait Pau Jazz.
Canicule à Paris mais super salle bien climatisée, l’Olympia. Salle comble d’au moins 1500 places, plus de billets à vendre comme en témoigne devant l’entrée la forte demande de ces passionnés qui s’y sont pris un peu tard pour réserver.
Sur scène, deux pianos à queue FAZIOLI encastrés tête bêche, également 2 synthés KORG. Evidemment un piano et un synthé pour chaque maître.

chick_herbie

Démarrage pratiquement à l’heure, présentation des musiciens par eux même réciproquement, sympathiques.
Le concert commence par des duos piano  sur des compositions surement inspirées de De Bussy où vient se mêler de temps à autre  et alternativement le  synté de chacun. Ca ne swingue pas mais c’est une musique difficile mais remarquablement bien jouée (on s’en doutait) par les 2 virtuoses. Le public applaudit (il y a des connaisseurs). Puis passage à des musiques plus rapides, plus entraînantes avec des harmonies inouïes.
Les deux musiciens ont terriblement évolué dans leur musique depuis les années qui les avaient rendu célèbres et on ne reconnaîtra que Cantaloup Island dans leur prestation parisienne.
Chick Corea jouera sur la fin du spectacle avec le public en le faisant chanter lors du 3ème rappel.

Au total, du jazz contemporain bien évidemment de très grand niveau qui aura ravi les initiés mais peut être déçu ceux qui étaient venus pour swinguer comme dans les décennies précédentes.

Pau Jazz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.