18/10/2017 – GAËL HORELLOU QUARTET – Montardon

 Mercredi 18 octobre, 20:30
MONTARDON, Amphithéâtre du LEGTA
GAËL HORELLOU QUARTET
featuring ARI HOENIG

horellou

• Gaël Horellou, saxophone alto
• Ari Hoenig, batterie
• Étienne Déconfin, piano
• Victor Nyberg, contrebasse

Depuis 2013, la collaboration entre Gaël Horellou et Ari Hoenig a déjà vu naître trois enregistrements et plusieurs tournées internationales. Le répertoire, essentiellement composé de morceaux originaux, propose une musique radieuse et universelle, parsemé de quelques standards qui viennent alimenter le lien avec le terreau originel du jazz. Ce groupe est aussi le fruit d’une longue histoire d’amitié et de complicité qui s’est écrite entre Paris et New York sous le regard bienveillant du Maître Barry Harris.

Plein tarif 20 / Adhérents TDJ 17 / Tarif réduit 10

Amphithéâtre du LEGTA
(
Lycée d’Enseignement Général et de Techniques Agricoles)
19, chemin de Pau – 64121 Montardon

Plan Google Maps : https://goo.gl/maps/Q6VnYQYjB3y
Coordonnées GPS : 43.360212, -0.363959

 RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS 
Téléphone : 06 28 04 88 71
Courriel : contact@tonnerre-de-jazz.com

ACHAT DE BILLETS EN LIGNE 

www.tonnerre-de-jazz.festik.net
Laissez-vous guider, choisissez, payez (site sécurisé 100% professionnel).
Le jour du concert apportez votre billet imprimé, ou affiché sur l’écran de votre téléphone. Remboursement en cas d’annulation du concert.


09/06/2017 – DEE DEE BRIDGEWATER – SEIGNOSSE

LE À 21H01  –  SALLE DES BOURDAINES  –  SEIGNOSSE

DEE DEE BRIDGEWATER

deedeeFrançaise d’adoption, la chanteuse américaine maîtrise tous les genres de la musique populaire et se pose en héritière d’Ella Fitzgerald et Billie Holiday. Mais pas que! Capable d’adapter la musique malienne au jazz vocal contemporain, de revisiter les classiques d’Horace Silver ou de donner la réplique au grand Ray Charles, elle revient aujourd’hui avec un autre grand nom: le trompettiste Irvin Mayfield!

RESERVER


03/02/2017 – « The Nicola Sabato § Jacques di Costanzo Quartet » – Capbreton

« The Nicola Sabato § Jacques Di Costanzo Quartet »

Salles Municipales de Capbreton, allées Marines
Accueil dès 20h – début du concert : 21h30

nicolasabato

Un groupe qui constitue une machine à générer de la feel good music !
La musique de Ray Brown et Milt Jackson est sans doute ce qu’il y a de plus pur dans le jazz : elle plonge ses racines dans le blues.
Nicola a joué avec Jeff Hamilton, Kirk Lightsey……., Jacques s’inscrivant dans la tradition percussionniste.
Accompagnés par Pablo Campos au piano et Germain Cornet, batteur sobre et communicatif, les deux leaders font merveille dans la jubilation radieuse.

Réservation obligatoire au plus tôt : (places limitées : le concert risque d’afficher complet)

– par mail : paysjazz@orange.fr (Blandine)
– au 06 87 35 73 68 (Claudie pour les Landes)
– au 06 64 46 45 20 (Jean-Claude pour les Pyrénées Atlantiques)

Repas-concert : 33 € (Adhérent et détenteur Pass Culture 30 €) Accueil dès 20h – début du concert : 21h30
Drink gourmand : 20 € (Adhérent et détenteur Pass Culture 18 €) Accueil de 20h à 21h –
Paiement en espèces ou par chèque libellé à l’ordre de JAZZ PARTNER’S, à l’accueil le soir du concert
(merci, comme l’an passé, de préparer à l’avance votre chèque, pour fluidifier l’accueil)


04/02/2017 – CARL SCHLOSSER – Showcase PAU

04/02/2017 –
SWINGING’BAYONNE
invite CARL SCHLOSSER – Showcase PAU
21 heures

schlosser-pau

CARL SCHLOSSER
03 12 1963
Musicien / Technicien
Après une dizaine d’années d’études au conservatoire durant son enfance (flûte traversière), Carl s’engouffre avec passion dans l’univers du jazz et de la musique noire américaine. À l’âge de 18 ans, il apprend le saxophone en autodidacte. Avant de vivre de ses concerts, il enseigne dans quelques écoles à Paris, notamment « I.A.C.P. »,et travaille avec des orchestres tels que : « Celestrial communication Orcherstra » dirigé par Alan Silva , Aldridge Hansberry, Pierre Faure « No Sax », Serge Adam « Quoi de neuf Docteur », Luc Lesman « Béqumernis », Fabrice Eulry, Jane X « X Trio ».
Fin 1980, Carl rejoint les principaux Big Band Français : Claude Bolling, Gérard Badini, Michel Legrand, Sacha Distel et les « Collégiens »… Parallèlement il fonde ses propres formations avec lesquelles il joue dans de nombreux festivals français et internationaux et partage avec les musiciens français ou étrangers des prestations telles que: club,concerts, enregistrements…
1993 : Prix « Main Stream » de l’académie du Jazz Carl se (s’est) produit ou enregistre également en « Side Man » avec des musiciens prestigieux tels que Wild Bill Davis, Alain Jean-Marie, Alvin Queen, Eddy Louiss, Spanky Wilson, Rhoda Scott, Laurence AlLison, Eddie Jones, Marc Thomas, Scott Hamilton, Duffy Jackon, Georges Arvanitas, Dany Doriz, Ronald Beker, Anne Ducros, Gene « Mighty Flea » Connors, Sophia Nelson, Giovanni Mirabassi, Philippe
Milanta, Gérard Badini, Daniel Huck, François Biensan, Pablo Campos, Claude Tissendier, Jacky Terrasson, Sylvia Howard, Philippe Duchemin, Guillaume Nouaux,Thierry Ollé …
C’est à cette date aussi qu’il commence à s’intéresser à la prise de son pour fonder plus tard un studio d’enregistrement à Romainville.
En 1995, Carl s’échappe du monde « Jazzisique » parisien et part en tournée avec des spectacles ittinérants de danse, théâtre, et cirques nouveaux comme le Footsbarn Théâtre, les Colporteurs, Zenzibar, Gosh… Pour lesquels il compose la musique des créations.
Carl vit depuis une quinzaine d’années dans l’ouest de la France et continue ses activités musicales : concerts, programmations de concerts, enregistrements (studio, pourla musique acoustique), enseignement.
Carl joue actuellement dans le « Duke Ellington Orchestra » dirigé par Laurent Mignard depuis 2012 et dans le Big Band de « Claude Bolling » dirigé par Vincent Cordelette depuis 2015 (après l’avoir quitté en 1994), mais également avec Rhoda Scott, Ténor Battle, Papajive, Benoit Ribière trio, Sacha Mars…. et il est invité dans de nombreuses formations.

Un petit mot « musical » sur Carl Schlosser :
Carl Schlosser est un musicien qui privilégie l’expression musicale, la sensibilité du
phrasé, l’énergie et la diversité du répertoire. Très influencé par la musique noire
américaine il enchaîne des morceaux très différents du début du Jazz à aujourd’hui
avec une couleur blues qui unifie son répertoire.
De formation classique à la flûte traversière et autodidacte au saxophone ténor, Carl
propose des sonorités très diverses (flûte basse, alto, soprano, piccolo, saxophone
ténor), instruments qu’il aime bien permuter au cours des concerts.