Tous les articles par ciginfo

orchestre

12/12/2014 – Nougaring

lassus

LabordeOn connaissait tous les performances et le talent de Francis Lassus à la batterie mais nous avons pu découvrir ce samedi au théâtre St Louis de Pau un musicien complet que ce soit au chant, à l’arrangement et à plusieurs instruments de musique.
Avec Christian Laborde et ses musiciens de haut niveau l’hommage à Claude Nougaro a été rendu de manière forte et originale.
Dans la première partie Christian Laborde nous a permis de redécouvrir et d’approfondir les textes des différents airs que chantait Claude Nougaro, textes bien souvent mal compris car dissimulés en partie par la musique entraînante du chanteur.
Dans la 2ème partie, place à des textes inedits de Claude Nougaro remarquablement chantés par Francis Lassus  et joués dans une rythmique de folie par des musiciens et chanteuse hors pairs que sont : Aziz Aflak, Alix Ewande , Akim Bournane , Mixel Ducau , Jerome Martineau et Charley Rose.
Un grand Bravo à Francis Lassus, Christian Laborde et tous ces musiciens.


enhco_01

27/11/14 Thomas ENHCO et Henri DEMARQUETTE

Les Concerts de Poche

Salle supercomble au Lycée agricole de Montardon pour écouter Thomas ENHCO et Henri DEMARQUETTE.  Beaucoup s’interrogeaient sur l’association piano violoncelle et musique classique jazz, ils ne furent pas déçus.
enhco_10

Au programme,  Sonate pour violoncelle et piano n°1 en mi mineur de Johannes BRAHMS remarquablement jouée par les deux interprètes. Puis Sonate de Jean Sebastien BACH le maître des classiques mais aussi des jazzmen. Du BARTÔK, du Gabriel FAURE mais aussi du vrai JAZZ dont les différents morceaux étaient des compositions du jeune prodige Thomas ENHCO. Du jazz de haut niveau, des harmonies complexes et recherchées et un rendu peu habituel mais oh combien agréable, efficace  dans cette association piano contrebasse.
Tous les deux, de très grands musiciens.

Photos : Ciginfo

Les compositions de Thomas ENHCO qui ont été jouées étaient :
You’re Just a Ghost
La Fenêtre et la Pluie
Sand Creek Song
Je voulais te dire


LE STYLE BOOGIE-WOOGIE

morgantini02 Le style boogie-woogie est une manière très ancienne de jouer le blues au piano, notamment sur tempo moyen, ou vif !
Le « boogie-woogie » date des premiers temps du jazz. Ce nom apparaît pour la première fois sur un disque de 1928 enregistré par le pianiste Pinetop Smith, c’est le fameux Pinetop’s Boogie-Woogie qui sera une référence pour de nombreux autres pianistes (broyeurs de touches !). Continue la lecture


LA PULSATION !

morgantini01La pulsation en Jazz (et en Blues) a une importance primordiale, de sa vigueur, de sa souplesse naît le SWING, qui est en fait, la qualité supérieure de cette musique ! C’est ce swing qui rend l’audition du Jazz tellement exaltante, et qui donne des fourmis dans les jambes ! C’est également lui (le SWING), qui le différencie de toutes les autres musiques ! Car, encore une fois, sans swing pas de grand Jazz !

Continue la lecture


COMMENT ON A EXPLOITE ET PILLE LA MUSIQUE DES NOIRS US !

morgantini02Tout au long du 20ème siècle, toutes les expressions artistiques des noirs des USA ont été une véritable mine inépuisable dans laquelle les blancs ont pu puiser sans vergogne. Ces plagiaires se sont installés sur le devant de la scène (avec tous les avantages) au détriment des authentiques créateurs qui sont restés souvent dans l’ombre où même tout simplement ignorés, et ce dans tous les styles, dans toutes les facettes créées par la vitalité créatrice, les dons et même le génie de cette population. Le Gospel, le Blues, puis le Jazz ont été l’émanation de l’âme noire depuis l’abolition de l’esclavage aux USA. Ce fût le triomphe pacifique et tonique des noirs sur l’oppression des blancs !

Continue la lecture


doriz_w

22/11/2014 – Dany Doriz Quartet à Capbreton

Bonjour à tous ,

doriz_0
Dany Doriz Quartet
Dany Doris (Vibraphone)
Philippe Duchemin (Piano)
Patricia Lebeugle (Contrebasse)
Didier Dorise (Batterie.
Record d’affluence , salle remplie à son maximum et files d’attente pour le buffet , mais écoulement fluide et dans la bonne humeur . Repas de 20 à 21 h 30 , heure à laquelle le concert a démarré , après une présentation sympathique et souriante de Bernard . Musiciens en forme , répertoire très swinguant , quartet bien rôdé et excellent niveau de chaque musicien ont donné un concert généreux , déroulé en un seul set , sous les applaudissements fournis d’un public enthousiaste .
Les mains tapaient le rythme à l’unisson et , sous les tables , des centaines de pieds tapaient la mesure , accompagnant ainsi les standards de Lionel Hampton , autres pièces bien choisies , ou composition de Philippe Duchemin , enveloppés d’arrangements , quelquefois difficiles à imaginer , mais … si faciles  et gouleyants à écouter .
 Les tempi dansants étaient de la fête , menés par la fougue communicative et toute de sensibilité de Patricia à la contrebasse , le drive habile et précis de Didier , jouant sur ma batterie et , les cymbales de ….Kenny Clarke , la maitrise créatrice et chaleureuse de Philippe Duchemin sur un piano de rêve , tel une Rolls musicale , suggéré par André Dussau , qui connait bien ses virtuoses . Et puis le vibraphone , celui même de Lionel Hampton offert à Dany Doriz il y a quelques 35 ans , après l’avoir invité chez lui , à Chicago . Et il sait s’en servir le bougre ,  percutant toutes ses lames , sous ses mailloches , toutes de rythme , de savantes mélodies et de douces harmonies , menant ses vibrations jusqu’au fond de nos âmes . Sérénité enveloppante et pulsions chaudes et folles ont alterné sous la virtuosité bien liée de ces quatre complices , pendant ce long set ….. pourtant si court , si l’on en juge la force et l’insistance des rappels , dont le dernier , fort sympathique , avec la participation de musiciens locaux que Dany a , très amicalement , invité à venir jouer sur scène avec lui ( Arnaud et Manou ) .
Personnellement , je n’ai vu qu’un public heureux et très  satisfait de ce concert , content du repas , et de l’organisation , surtout avec un auditoire inhabituel par sa densité , totalisant  un chiffre record , jamais atteint auparavant .

Michel et son équipe ont fait face et le team des bénévoles a fait un travail remarquable de disponibilité , de coordination , d’imagination  et de mise en place de la salle ,pour caser confortablement tout ce beau monde , celà faisait plaisir à voir .

Un petit regret toutefois , pour B et B , tellement investis dans leurs missions , qu’ils n’ont pu voir que partiellement ce magnifique concert . Mais c’était pour la bonne cause puisque , en une seule soirée , B a battu tous les records d’adhésions , et Jazz Partner’s son record de recettes , grâce au dévouement de tous et à l’implication active et efficace de chacun .
Dernières nouvelles : les artistes sont tous bien rentrés et remercient tout le monde pour la parfaite organisation , l’ambiance conviviale et l’accueil chaleureux qui leur a été réservé …… , et même , pour certains , pour leur petite cure …. « d’air des montagnes » , du côté de Dancharria …..
Manu martinez